[1.11] Des étincelles.

Aller en bas

[1.11] Des étincelles.

Message par Wilhelmina W. Prake le Mer 5 Déc - 17:34

Une soirée de plus, une de ces soirées mouvementée auxquelles elle allait devoir s’habituer. Mina avait laissé Spike sur le Marché Noir, un peu plus tôt, et tentait à présent d’évacuer de cet esprit les pensées qui se bousculaient sans cesse, s’entremêlant, formant des nœuds impossibles à défaire. Une veste en cuir sur ses épaules frêles, un pantalon noir scindant ces hanches fines. Elle pourrait se fondre dans la nuit… C’était sans compter ce haut blanc s’associant parfaitement à la pâleur vampirique de sa peau. Une cigarette entre les lèvres, l’aidant à évacuer le stress accumulé de ces dernières journées, il fallait croire qu’elle ne changerait décidément pas, une partie de Winter ancrée en elle. Elle avançait d’un pas lent dans Sunnydale, quelque peu au hasard, et finit par sortir de la ville de son enfance, la ville de son passé et de son présent. De son futur aussi sans doute, mais qui pouvait savoir ce que nous réservait demain ? Rassasiée et vide à la fois. Ses jambes la portaient sur la route, une berceuse trottait dans sa tête, indéchiffrable, et elle ne prenait garde à rien. Sa voix s’éleva un instant pour chantonner le vieil air, dont elle ne parvenait pas à déterminer la provenance. Peut-être même n’existait-elle pas. Peut-être ne sortait-elle que de son imagination trop grande.

Elle s’était pourtant arrêtée quelques secondes devant un manoir, avec un étrange sentiment, qu’elle ne savait s’expliquer. Une lumière éclairait l’une des pièces qu’elle pouvait voir, lumière tremblotante. Si ses souvenirs étaient bons, la demeure n’était-elle pas censée être inhabitée ? Quelqu’un aurait-il investi dans la baraque ? Elle parvint enfin à détacher son regard de l’habitacle et poursuivit son chemin, lentement. Et toujours cette impression qui traînait en elle. Cette petite voix qui lui criait de chercher à y entrer, tandis qu’une autre lui intimait de courir, et de courir vite. Une main qui passe dans ses cheveux, la cigarette qui se consume. C’était sa lumière à elle. Bien plus faible, bien plus tremblotante encore.
avatar
Wilhelmina W. Prake
MeMBRe FiDèLe

Féminin Nombre de messages : 254
Age : 26
Date d'inscription : 24/09/2007

Feuille du perso
Localisation:
Etat d'esprit:
Energie Vitale:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1.11] Des étincelles.

Message par Drusilla le Mer 5 Déc - 17:48

Le soir tombait. Faible halo de lune.
Elle était sorti quelques instants dans le petit jardin qui se trouvait devant le manoir, laissant Darla et Angélus seuls. Elle s'était nettoyée. Physiquement, bien sur. Parce que moralement....

Elle leva la tête. L'air était si pure, si frais, qu elle le fit entrer à plein poumon...mort bien entendu. Mais il n en fallait pas moins pour Dru. Sa lune lui parlait. Douce petite mélodie nocturne. Elle était la seule à pouvoir la comprendre et bien souvent la vampire y avait cherché des réponses dans ses formes généreuses. La question qu'elle se posait en boucle depuis l instant qu'elle avait quitté la crypte, ne cessait de passer et repasser dans sa tête folle. En fait il n y en avait pas qu une et Darla lui avait apporté la réponse, bien plus vite qu elle ne pensait. Les choses étaient tellement simple après tout, pourquoi n y avait elle pas songé avant ? et surtout pourquoi ne l avait elle pas fait lorsqu'elle la tenait contre elle entre ces 4 murs humides de cette crypte de malheur ? Trop tard pour avoir des regrets, il était temps de passer aux choses sérieuses à présent.

Elle marchait le long du petit bassin, appellant les poissons imaginaires.
Une odeur. Familière. Non pas familière. Etrange ... Elle avait envie de courir vers cette essence mais cette envie de meurtre la reprit. Elle ne comprenait rien, elle avait reconnu l odeur de Spike et il n 'était pas question de le tuer. Mais alors pourquoi ?
Et elle la reconnut, l autre. Que venait elle faire là ? Décidément, les jeunes vampires n ont que très peu de cervelle pour venir se jeter dans la gueule du loup si vite. Tant pis pour la vampirette, tant mieux pour elle.

Elle pressa le pas. Le bruit de sa robe produisait une sorte de chuintement sur la pelouse. Elle s'approcha, elle regarda, elle la vit. A moins de trois metres d'elle, se tenait l objet de ses souffrances. Oh oui elle est en était aussi responsable.
Elle lui parla, d un ton amusé, presque enjoué.

La Lune saigne de te voir si pale....mais dis moi petite souris... je m interroge ... serait ce de l'inconscience, de l inscoucience ou bien cette envie irresistible de savoir, de comprendre ce qui nous différencie ou .... nous unis.

_________________


merci à tous !!
avatar
Drusilla
Co-aDMin & SCéNaRiSTe

Féminin Nombre de messages : 1663
Age : 36
Date d'inscription : 25/02/2007

Feuille du perso
Localisation: Au manoir
Etat d'esprit: je veux mourir
Energie Vitale:
60/100  (60/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1.11] Des étincelles.

Message par Wilhelmina W. Prake le Mer 5 Déc - 18:08

Plus besoin de chercher longtemps encore ce qui l’avait attirée dans cette maison. Drusilla se trouvait là, devant elle, majestueuse. Spike vivait-il en ce lieu à ses côtés ? Son aînée, sa… Grand-mère ? Etait-ce donc ce qu’elle était ? Un air amusé sur le visage de la dame, bien différent de celui qu’elle avait arboré plus tôt dans la crypte, les traits déformés par la colère. Et cet air-là ne présageait rien de bon. Si elle s’amusait de sa venue, elle avait alors forcément quelque chose derrière la tête. Wilhelmina et sa maladresse habituelle, le hasard ne l’avait jamais bien servie. Mais dans ses malheurs, la chance venait généralement la récompenser de son endurance, à la dernière minute… Serait-ce l’exception ce soir, celle qui provoquerait sa fin ? Seules quelques journées à goûter au plaisir de l’immortalité, quelques journées où elle avait associé plaisir et torture, ou où le monde s’était chargé de les associer.
La Lune… Son sang… Cet astre qui veillait habituellement sur elle et ses rêves, cet astre qu’elle avait toujours tant aimé, se retournerait-il contre elle, servant sa plus fidèle fille, lui murmurant nuit et jour ses interrogations profondes ? Cela ne vous étonnerait pas. Moi non plus à vrai dire.

Wilhelmina s’était figée face à celle devant représenter une ennemie. Elle ne savait comment réagir. Elle ne se sauverait pas, en tout cas, c’était une conviction. Assumer ses gestes, même si cela ne lui avait valu que des torts, et qu’elle n’était pas la plus en tort. Mettons-les sur un pied d’égalité, disons. Cette manie de vouloir assumer ne lui avait pas toujours valu que du bon. Son regard bleu électrique se plongea dans celui de Drusilla, tout aussi bleu. Ce qui les différenciait, ce qui les unissait… Qu’importait.


Décidément…

Une dernière latte sur la cigarette, et elle balança le mégot consumé plus loin sur la route, avant de reposer ses yeux sur Dru. Et elle ne savait toujours comment réagir face à cette présence et ces paroles. Figée.
avatar
Wilhelmina W. Prake
MeMBRe FiDèLe

Féminin Nombre de messages : 254
Age : 26
Date d'inscription : 24/09/2007

Feuille du perso
Localisation:
Etat d'esprit:
Energie Vitale:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1.11] Des étincelles.

Message par Drusilla le Mer 5 Déc - 18:28

Un geste qui lui en rappella un autre.
Désinvolte jusqu'au bout des canines. Mais tellement ressemblante à son père. Une nouvelle grimace apparut sur son visage, en repensant à ce lien. Pourtant elle devrait comprendre. Ne s'était il pas passé la même chose avec son propre père ? N 'avait elle jamais ressenti ce lien si puissant face à son créateur ? Bien sûr que si, mais elle ne voulait meme pas faire l effort de le comprendre. Pour elle Mina n appartenait en rien à leur famille. Pas assez de vécu, meme pas choisie. Et c est peut etre ca au fond qui la derangeait.

Elles restèrent, quelques minutes qui semblaient au final etre des heures à se regarder, aucune des deux ne voulant baisser le regard face à l autre. Ainsi elle était sa grand mère. Par l enfer, sa famille devenait de plus en plus .... bref, ceci n avait pas d importance.

Oui décidément, nous sommes faites pour nous croiser. L'enfer est pavé de bonnes intentions mais surtout de bonnes surprises, ma jolie petite poupée.

Elle bougea. Juste faire un pas sur le côté mais faire quelque chose, se donner une contenance et repousser l echeance de l empalement, la décapitation ou quoique ce soit d autre jusqu au dernier moment. Dru était de nature curieuse et elle voulait comprendre ce qui l avait attirer vers elle. Elle fesait le tour de Mina comme si elle fesait le tour du propriétaire. Etait ce d ailleurs le bon mot ? Sa voix perdait en douceur pour se faire plus dure, plus froide, plus menacante.

Nous formions une famille, nous étions heureux de nous réjouir de la venue de notre bébé, nous voulions recommencer notre ère de destruction, de massacre de meurtres...

Elle lui fesait à présent face.

Et tu es venu, emportant tout sur ton passage, fesant voler en mille éclat de poussière aveuglante, ce que nous avons construit en plus de cent ans.

_________________


merci à tous !!
avatar
Drusilla
Co-aDMin & SCéNaRiSTe

Féminin Nombre de messages : 1663
Age : 36
Date d'inscription : 25/02/2007

Feuille du perso
Localisation: Au manoir
Etat d'esprit: je veux mourir
Energie Vitale:
60/100  (60/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1.11] Des étincelles.

Message par Wilhelmina W. Prake le Mer 5 Déc - 18:55

Se remuer. Se donner de la consistance. Se rassurer elle-même. Wilhelmina prit une inspiration, glissa ses mains dans ses poches sans détourner le regard. Un duel de regard qui finissait par se briser. Drusilla avait grimacé un instant. Cette ressemblance entre ces deux êtres t’étonnes donc tant ? Oui, ce lien qui t’es cher, ce lien que tu connais si bien… Qui relie cette bâtarde à ton amant, une fille que tu n’as pas choisi, impure, et qui n’a su attendre avant de s’emparer de celui qui était ta vie. Et qui l’est toujours ? Les paroles qui commencent à pleuvoir. Mina savait que, si elle désirait garder contenance, il lui faudrait parler, entendre sa voix, se ramener elle-même à la réalité, tenir tête à cette fille qu’elle respectait pourtant, à la fois parce qu’elle avait engendré son créateur, et également parce qu’elle disposait d’une certaine prestance.

Je trouve également l’enfer très… Attentionné.

Drusilla entama le tour de la demoiselle, et elle la laissa faire, sortant par la même occasion une deuxième cigarette, qu’elle vint glisser entre ses lèvres. La flamme du zippo vint embraser la nuit, accompagnant la lune dans son rôle d’éclaireuse. Cherche, cherche… Lui n’avait pas eu besoin de ça pour savoir ce que la demoiselle valait. Tout s’était passé si vite… Elle revivait souvent cette scène en cauchemar, cette scène et son éveil. Pas pour ce qu’elle était devenue, mais pour ce qu’elle avait perdu. Sa meilleure amie. Et la conviction, quand elle était sortie de ce long sommeil, qu’elle n’était plus. Cette blessure qui l’avait élancée, ce mal qui l’avait étouffé, avant même d’être tiraillée par la faim ou une quelconque envie de tuerie.

Je ne suis pas venue, il m’a amené. Après, je suppose que je dois être désolée pour la… Famille.


Elle n’avait aucune idée de ce que représentait ce lien entre eux. Cent ans de cohabitation et d’échanges, cela devait en effet représenter quelque chose. Un lien semblable à celui qui l’unissait à la jeune Sumpter ? Si elle avait aussi mal que Wilhelmina quand elle avait compris sa disparition, alors elle la plaignait.
avatar
Wilhelmina W. Prake
MeMBRe FiDèLe

Féminin Nombre de messages : 254
Age : 26
Date d'inscription : 24/09/2007

Feuille du perso
Localisation:
Etat d'esprit:
Energie Vitale:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1.11] Des étincelles.

Message par Drusilla le Mer 5 Déc - 19:33

L'insolente ! Elle lisait en elle comme dans un livre ouvert. Dru perdit patience au même moment où Mina ouvrit la bouche.
Et ce geste, elle le fit sans l ombre d'un remord. D une précision limpide, sa main ne trembla pas lorsque Dru saisit Mina par la gorge, la serrant aussi fort qu elle le pouvait.
Elle empestait Spike par tous les pores de la peau. Dru sentait chaque pulsion de colère lui revenir et innonder son corps tout entier. Son pardon ? Elle n en voulait pas et ce ton sur lequel il avait été dit ...

Tu oses mépriser ainsi notre famille ??! Je ne veux plus t entendre !

Elle l envoya plus loin, juste pour maintenir une certaine distance de respect de grand mère à petite fille.
Les choses n étaient peut etre pas aussi simple qu'elle le pensait. Elle fesait les cent pas à présent, piétinant violement le sol.
Essayant de contenir toute cette fougue qui l envahissait sans qu elle est le moindre controle dessus. Parler. Il fallait qu elle parle et vite avant de la réduire à rien au vide, au néant. Changeant une nouvelle fois le ton de sa propre voix, elle se fesait plus suppliante , presque touchante

Tu ne comprends donc pas ? Les mots, les mots ? Mais qu'est ce que les mots ? Une spirale inaccessible, un flot constant de choses qui n ont aucun sens ?

Elle se rapprocha de Mina qui était toujours à terre, haletante. Elle s agenouilla, la gifla puis lui caressa la joue et repartie un peu plus loin.

Je t aime, amour, amour, amour ... ces mots n ont aucun sens dans la langue humaine, mais pas pour nous. Ce sont comme des petites lumières qui éclairent ce monde de ténèbres. Mais ils ne sont pas assez fort pour m apporter l oubli et la paix, alors qu'à toi ils t avaient apporté, donné posé sur toi assez de chaleur pour pouvoir pleurer comme moi.

Une main à sa bouche. Un sanglot. Qu elle réprima à temps. Tant de faiblese déballée n 'était pas bon. Merde, elle avait plus de cent ans. Les mains sur ses tempes à présent, pour l aider à y voir plus clair, penchant la tête, secouée des pulsations électriques invisibles.

Je ne cherche qu à le revivre, à le retrouver, le passé, le présent, l avenir, pour moi c est lui !

_________________


merci à tous !!
avatar
Drusilla
Co-aDMin & SCéNaRiSTe

Féminin Nombre de messages : 1663
Age : 36
Date d'inscription : 25/02/2007

Feuille du perso
Localisation: Au manoir
Etat d'esprit: je veux mourir
Energie Vitale:
60/100  (60/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1.11] Des étincelles.

Message par Wilhelmina W. Prake le Mer 5 Déc - 20:28

Sa gorge. Drusilla l’avait envoyé valdinguer loin d’elle, sans que la demoiselle ne cherche à réagir. Peut-être n’aurait-elle même pas eu le temps pour cela, de toute manière.Elle avait eu ce qu’elle désirait. Sa grand-mère venait de porter la main sur elle, ôtant la compassion qu’elle éprouvait auparavant pour cette vampire et l’emplissant alors de haine et de dédain. Insolente, oui, elle l’avait été. Avec un but, et maintenant, elle n’en aurait plus. Ou si : se calmer. Un fin sourire se dessinait sur ses lèvres tandis qu’elle essayait de récupérer sa respiration, parallèlement. Sarcastique. Elle comprenait l’ironie du sort. Elle ne pouvait cracher sur cette famille. Spike en avait fait la petite dernière. Qu’elle soit rejetée ou non par le reste de celle-ci. D’ailleurs, elle ne le connaissait même pas, ce reste. Un nouveau coup qui l’envoya plus loin. Son poignet s’éraflant au contact répétitif du macadam. La voix de Drusilla qui continuait de tonner, Mina tentant de calmer ses pulsions présentes, encore un peu de temps, et puis cette gifle suivie de cette caresse, et la poursuite de son monologue… Mina voyait la belle s’éteindre sous ses yeux, parcourue de spasmes. Si elle n’avait pas su qu’elle était déjà morte, elle aurait sérieusement pris peur. Mais les conditions étaient toutes autres. L’enfant cherchait à se relever, refusant cette position d’infériorité à laquelle sa grand-mère l’avait soumise, insolente toujours, et même décidée à rendre les coups. Haine de la soumission et rejet de la honte. Mais elle eût à faire à un visage ravagé, cette main sur la bouche, ce sanglot ravalé, ces yeux brillants, cet abandon auquel Drusilla se soumettait… Une fois debout, courbaturée, Mina n’osa faire un geste. Elle se contentait de poser un regard impassible sur cette personne, à écouter sa voix se répandre dans la nuit.

Désolée.


Celui-ci était sincère, et qu’importait qu’elle n’en ait que faire. Elle voyait le mal-être de son ancêtre, elle se revoyait elle-même, quelques jours auparavant, hurlant dans le cimetière désert. Elle s’excusait pour deux, pour Spike et elle. Mais elle s’excusait pour les conséquences que cela pouvait avoir sur les autres, pas pour ce qu’elle avait fait. Elle ne regrettait absolument rien.
avatar
Wilhelmina W. Prake
MeMBRe FiDèLe

Féminin Nombre de messages : 254
Age : 26
Date d'inscription : 24/09/2007

Feuille du perso
Localisation:
Etat d'esprit:
Energie Vitale:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1.11] Des étincelles.

Message par Drusilla le Jeu 6 Déc - 0:33

Et encore un mot. Encore et toujours les memes mots. Celui ci était pourtant différent. Il semblait avoir plus de sincérité que les autres.
Devant le peu de paroles qu'émettait cette petite chose, Dru ne savait plus où elle en était. Elle était déjà perdue avant mais alors là c était pire que tout. Comment pouvait elle rester si impassible alors qu elle meme bouillonnait de l intérieur.

La frapper, la torturer, la tuer même n était plus a l ordre du jour. Et ce sentiment d exclusivité qui la reprenait, que même lui avait connu quand Angelus lui avait volé son corps.
Elle se laissa tomber sur la petite fontaine de pierre qui tronait au milieu du jardin. Essayant d attraper avec sa main une eau qui ne coulait pas, elle ne cessait de fixer Mina.
Sa détermination était retombée, trop vite peut etre, elle était faible et se répugnait à se voir ainsi. Elle se mit à rire. Ca devenait nerveux. Elle roula sur le sol puis se calma, alternant sanglot de larmes et sanglots de rire.

J aurais dû te tuer petite souris .... je voudrais simplement dormir, loin, de ce monde de ces chimères ensanglantées .... Tu n auras jamais les réponses à mes questions.... alors va, tu ne peux rien pour moi et je ne peux rien pour toi. Tu n appartiendras jamais à notre monde

Elle ne soumettait pas. Juste qu'elle la laissait libre de cette non vie qu on venait de lui offrir et qui sait, peut etre qu un jour, dans une centaine d années, elle aussi saignerait.

_________________


merci à tous !!
avatar
Drusilla
Co-aDMin & SCéNaRiSTe

Féminin Nombre de messages : 1663
Age : 36
Date d'inscription : 25/02/2007

Feuille du perso
Localisation: Au manoir
Etat d'esprit: je veux mourir
Energie Vitale:
60/100  (60/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1.11] Des étincelles.

Message par Wilhelmina W. Prake le Jeu 6 Déc - 20:27

Drusilla était atteinte d’un nouvel accès de folie, riant nerveusement. Mina grimaça. La vie n’avait pas dû être de tout repos avec elle… Et Spike voulait retourner à elle ? Il allait s’amuser. Si toutefois elle l’accueillait… Différemment. Les volontés et leur accomplissement étaient deux choses bien distinctes, pas forcément semblables. L’inconscient, la complexité de l’affaire qu’ils traitaient… Triangle amoureux. Elle était pourtant habituée, la belle… Douce nuit qui veillait encore une fois sur sa vie, sur ce souffle qui n’était plus, sur ce cœur dont les battements avaient cessé de se faire entendre, sur cette âme disparue. La chance dans la malchance. Je vous l’avais dit.

Le maître le dispensa, et le laquet s’en alla.

Nouveau sourire sarcastique sur le visage de Wilhelmina. Elle entrait dans le jeu de la folie de la vampire aînée, usant encore et toujours de sa répartie prodigieusement agaçante, et avec fierté qui plus est. Plus une provocation sur la fin de sa phrase, le fait qu’elle n’appartienne jamais à leur monde, que sur le reste dont elle n’avait que faire. Qu’elle le veuille ou non, elle s’y était immiscée sans même le désirer elle-même, Spike l’y avait fait entrer, en partie certes. Drusilla n’oublierait pas son village.
Mina se retourna.


Bonne fin de soirée, Drusilla.

Oui, elle connaissait son nom, et pour une raison bien simple. Elle ne pouvait nier avoir connu son existence avant l’incident, et c’était bien en cette seule raison-là qu’elle était coupable.
Quant à son futur… Nous verrons ce qu’il en est. Ne précipitons pas les choses.
avatar
Wilhelmina W. Prake
MeMBRe FiDèLe

Féminin Nombre de messages : 254
Age : 26
Date d'inscription : 24/09/2007

Feuille du perso
Localisation:
Etat d'esprit:
Energie Vitale:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1.11] Des étincelles.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum